Actualité : 4 derniers livres parus

L'EXPÉRIENCE DE CHACUN EST LE TRÉSOR DE TOUS. Gérard de Nerval.

« Mon père fit partie des premiers internés à Drancy, mais il fut aussi du convoi n° 1 du 27 mars 1942. […] Trois ans plus tard, dans la  grande maison de Jouy-en-Josas, Les Glycines, je fus accueilli par un homme jeune, extraordinairement souriant, Pierre (dit Pierrot) Kauffmann. Pierrot avait été chargé par l'OSE (l'œuvre de Secours aux Enfants, qui sauva cinq mille enfants pendant la guerre et existe toujours aujourd'hui) de diriger cette maison qui accueillait les enfants orphelins rescapés de la Shoah, dispersés et cachés pendant la guerre, et qui souvent n'avaient plus de famille. […]

« J'ai idéalisé mon père et tiré un trait sur mon enfance pour recommencer une vie. Il s'agissait, je crois, d'une authentique résilience. »

Éditions Scripta, septembre 2017




    

On est Gadzart à vie et on le reste ! L’humilité, le sens du contact, la simplicité et la franchise sont autant de qualités qui se transmettent tout au long de la formation des jeunes ingénieurs aux Arts et Métiers, et se cultivent plus tard dans le monde professionnel. L'entraide la solidarité et la fraternité entre « gars des Arts » leur ont permis, depuis deux siècles, de contribuer aux grandes innovations technologiques et industrielles en France. Jean Péronnin portait déjà en lui ces valeurs humanistes depuis son enfance vécue dans la cité Michelin de Clermont-Ferrand (là où les rues portent des noms de vertus). Puis, dès sa sortie de Cluny, en 1942, il les déploiera dans sa vie professionnelle d'industrieux de l'automobile, mais on les reconnaîtra aussi dans sa vie de rugbyman passionné et tout au long de sa vie sentimentale et familiale. 

Éditions Scripta, novembre 2016



L'île d'Amour est une île sur la Marne chantée par Charles Trenet que Gérard Parienti a possédée et qui fut son havre de paix dans un parcours de vie qui le mena de Tunis à Paris, puis de Tel-Aviv à Genève, enfin à Paris en passant par le Canada.

 Né à Tunis il a seul émigré à Paris, ville de ses rêves, à quinze ans. Il y a construit une carrière d'éditeur de revues dont Paris-Prestige, Paris-Genève, la Revue de l'Institut Pasteur ou encore celle de La Nuit des Molières… Devenu vice-président du consistoire central et du consistoire de Paris, un des responsables du CRIF, il a œuvré à la création du ministère de la Communication en Israël.

 Ce livre relate son parcours de vie, à travers les thèmes qui lui sont chers : l'amour de la vie toujours, la tolérance, l'optimisme, la jeunesse. 

L'histoire de la Tunisie, d'Israël ou de la France sont abordées parfois avec précision mais toujours dans le souci de la véracité des faits ou dates évoqués.

 L'Harmattan, janvier 2018


Trois ans en 40 est le récit de d'une enfance à Vierzon, durant la seconde guerre mondiale. La famille de Simone Buy travaillait pour la verrerie de Vierzon-Forges depuis des générations. L'histoire de Vierzon, petite ville du Berry à trente kilomètres de Bourges, entre 1940 et 1945, est illustrée par les souvenirs précis et colorés que l'auteur a conservés de cette époque, des souvenirs de petite fille pendant la seconde guerre mondiale.

Son travail auprès des archives de Vierzon a permis de vérifier et préciser tous les événements cités, et à rendre la peinture de cette époque la plus limpide possible aux jeunes lecteurs, ignorant ce qu'ont vécu leurs aînés.

 

Publishroom, avril 2018

 






www.sandrinerondard.com

Nous sommes les romanciers de notre propre histoire…